vintners hero image

Portrait de Producteur - 9 février 2022

Vins de la mer

Un groupe de professionnels du vin redonne vie au vignoble de la côte dalmate

Written by

Aleks Zecevic

Une révolution viticole est en train de fermenter sur la côte croate. L'épicentre est sur la petite ville de Primošten, ou plus précisément, dans les collines qui la surplombent, où se trouvent des vignobles historiques et classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est la maison de la cave Vinas Mora nouvellement fondée.

L'histoire de Vinas Mora commence avec Krešo Petreković, qui a travaillé dans les différentes facettes de l'industrie du vin à New York au cours des 20 dernières années, et notamment pour l'importateur Zev Rovine, où il possède même un petit portefeuille. Petreković, originaire de Croatie, passe ses vacances dans sa maison familiale à Primošten depuis son enfance et admire le travail de la vigne effectué par les habitants.

Rich text image

"Vinas Mora Vineyards 2"

Au début de la pandémie de COVID-19, Petreković s'est retrouvé dans sa maison côtière et alors que le monde s'arrêtait, il avait beaucoup de temps pour explorer la région et rencontrer les viticulteurs locaux. Passionné par le lieu et son terroir unique, il a été un ardent défenseur de la consommation de vins élaborés par les agriculteurs locaux, qui n'ont pas ou très peu de succès commercial. Il a même commencé à importer des vins aux États-Unis de l'un d'eux - Neno Marinov. Il ne savait pas à l'époque que cette connaissance allait changer sa vie.

Il a expliqué à Neno comment il devrait y avoir des vins à Primošten qui présenteraient les différences de terroir, ou plutôt de qualité produites par différentes parcelles. « J'aime le comparer au modèle des crus bourguignons, ou au Barolo avec ses MGA », explique Petreković. La plupart des habitants mélangent tout ce qu'ils ont dans un seul vin, même la coopérative locale ferait de même. En d'autres termes, personne n'a séparé les raisins provenant des meilleurs sites de ceux venant de sites moins favorables.

Puis, au milieu de la pandémie, la coopérative locale arriva à court d'activité , ce qui représenta une grande menace économique pour tous les viticulteurs de Primošten. Les viticulteurs comptent sur cette cave depuis des années pour acheter leurs raisins. La fermeture de la coopérative aurait des effets dévastateurs sur l'ensemble de la communauté viticole locale. L'opportunité de reprise s'est présentée. Marinov avait l'impression que c'était trop gros pour lui seul, mais que Petreković pourrait le faire, avec son aide bien sûr. Il a également demandé à un autre ami et professionnel du vin, Niko Dukan, de le rejoindre et ils ont fondé à trois Vinas Mora, avec Kreso Petreković à sa tête.

Rich text image

"Kreso Petrekovic"

Ils ont nommé le domaine Vinas Mora, un jeu de mots croate qui se traduit approximativement par "vins de la mer", en raison de la proximité du vignoble avec l'Adriatique. Le focus du domaine est sur le cépage local, Babić. Vinas Mora reste organisé comme une coopérative, mais l'approche à la cave ressemble au travail de petits producteurs artisans. Petreković et Dukan sont tous deux de fervents partisans de l'agriculture biologique et des vins naturels, c'est pourquoi Vinas Mora ne travaille qu'avec des viticulteurs qui ne traitent pas leurs vignobles avec des produits chimiques.

L'agriculture biologique n'est pas nouvelle dans la région. Pendant le cycle de croissance de la vigne, la région est sèche et venteuse, avec de très faibles précipitations et le risque de maladie est très faible. Par conséquent, la plupart des années, les pulvérisations synthétiques et les engrais artificiels sont absolument inutiles. Cela est particulièrement vrai à Primošten, où les vignes de Babić poussent littéralement dans les rochers et sont conduites en vignes de brousse, très basses, près du sol. Tous les travaux de la vigne se font manuellement, à la main, sans l'utilisation d'aucune machine.

Ce terrain extrêmement rocheux, difficilement accessible, a au fil du temps été transformé en terres agricoles, à la force des agriculteurs locaux, sans l'aide de machines. Les habitants ont construit des murs en pierres sèches qui séparent les minuscules parcelles avec seulement trois à quatre plans chacune. L'idée est que les roches retiendraient le sol en dessous, de sorte que le vent ne l'emporte pas. Le sol principal est du sable rouge ou quelque chose de similaire à crvenica (mieux connu sous le nom de terra rosa à Carso), créé par la dissolution de calcaire et de dolomite. Il est dur et tassé, avec très peu d'humus. Néanmoins, le composant argileux lui permet d'absorber et de conserver l'eau suffisamment longtemps pour permettre à la vigne de rester hydratée pendant les étés méditerranéens longs, chauds et secs.

Rich text image

"Primosten Vineyards"

Le domaine produit cinq cuvées différentes avec un processus de vinification très similaire pour chacune d'entre elles. Tous les raisins sont cueillis à la main et la plupart d'entre eux sont macérés pendant 3-4 jours dans des cuves ouvertes. Ensuite, pressé et transféré dans des cuves en fibre de verre, tandis qu'environ un quart d'entre eux est placé dans des fûts de chêne neutres usagés. Les vins ne reçoivent qu'une infime dose de soufre lors de la fermentation, juste assez pour arrêter tout développement de Brettanomyces. Les vins sont mis en bouteille non filtrés, non collés et sans dose supplémentaire de soufre avant la mise en bouteille. Le but est de préserver les arômes primaires et de faire des vins élégants, à l'opposé de la plupart des vins de la région.

La cuvée de base s'appelle Barbba, ce qui signifie "oncle" en dialecte dalmate. "C'est mon équivalent à la cuvée Langhe par exemple", explique Petreković. "C'est un assemblage de tous les cépages autres que le Babić, le reste des vins est comme le Barolo et les vignobles uniques", explique-t-il. Barbba est un co-ferment de raisins blancs et rouges locaux, y compris Plavina, Lasin (raisins rouges) et Debit et Maraština (raisins blancs). Les raisins proviennent de la zone située en dehors des vignobles "crus", comme Petreković les appelle. C'est un vin facile à boire, mais avec une belle longueur en bouche.

Vient ensuite Andreis, qui tire son nom d'un noble qui possédait les terres voisines au Moyen Âge, comprenant évidemment la parcelle d'où proviennent ces raisins. Le nom officiel du village aujourd'hui est Jadrtovac et il est entièrement planté de Babić. Cependant, les vignes ici sont conduites en guyot. Cette cuvée serait quelque chose comme un Barbaresco pour un producteur de Barolo. Il est élaboré à partir du même cépage que les vins signatures, mais d'un village différent.

Le reste des cuvées sont Kaamen, Kaamen II et Kaamen III. Ces vins proviennent tous des vignobles de Primošten, classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le nom est un mot stylisé pour "roc" en croate, une ode aux sols rocheux. Tous viennent de l'arrière-pays de la ville, juste de positions différentes. La qualité des terroirs et l'âge des vignes évoluent progressivement, d'où les chiffres correspondants pour les deux meilleures cuvées. Kaamen provient de Blizina, Bristivica et Vinovac et de vignes de 50 ans. Kaamen II provient de positions légèrement supérieures, telles que Kruševo et Široki où l'âge moyen des vignes est de soixante-dix ans, mais certaines ont jusqu'à cent ans. Enfin, Kaamen III provient des meilleurs emplacements, tels que Kamena Suze (se traduit par larme de rocs) et des vignes les plus anciennes (jusqu'à cent ans).

Rich text image

"Vinas Mora Old Vine"

Vinas Mora est un véritable témoignage de la région et du potentiel des vins croates. Il dépeint la pénibilité des vignerons, le terroir et vous transmet comme l'odeur de l'Adriatique ou de la Méditerranée. Les premiers vins ont commencé à arriver dans les rayons à l'automne 2021 et le reste du portefeuille sortira au printemps 2022.

More Stories

newsletter image

Intéressé?

Nous sommes actuellement en alpha privé. Abonnez-vous ci-dessous pour recevoir une invitation à l'avenir.

iphone photo

Stories


2022 ©Vintners. All rights reserved