vintners hero image

Portrait de Producteur - 4 janvier 2022

Un précurseur du Burgenland

Claus Preisinger repousse les limites dans la région du Burgenland, à l'Est de l'Autriche

Written by

Aleks Zecevic

Dans la vaste région agricole du Burgenland en Autriche, un bâtiment moderne se démarque du reste du paysage. C'est le chai de Claus Preisinger, un vigneron à la pointe du mouvement du vin naturel en Autriche. Sa présence charmante, ses attitudes de surfeur cool et son sens de l'humour sarcastique rendent la visite de ce domaine très chaleureuse, engageante et mémorable. Cette énergie se traduit par des vins et des cidres dotés d'étiquettes minimalistes mais reconnaissables avec la signature de Preisinger sur fond blanc.

Preisinger est né en 1980 à Eisenstadt. Il a fait le lycée viticole à Klosterneuburg. Après avoir obtenu son diplôme, il a traversé l’Atlantique pour mettre à profit son expérience de vinification dans des vignobles californiens. À son retour au pays, il a travaillé dans un domaine viticole biodynamique très respecté en Burgenland - Anita & Hans Nittnaus. Il y passera trois années puis finira par, avec son père, faire ses propres vins en 2002. Depuis, il n’a plus bougé et continue de produire son vin sur la rive nord du lac de Neusiedl dans la célèbre ville viticole de Gols dans le Burgenland.

Suite à son expérience à Nittnaus, il a converti ses vignes en biodynamie. En 2004, la célèbre association Pannobile des caves, dont Hans Nittnaus est l'un des fondateurs, l'a accepté au sein de l'organisation. En 2006, il a officiellement converti tout son vignoble ainsi que son chai à la production biodynamique. Quelques années plus tard, il est certifié par le groupe biodynamique autrichien Respekt.

En 2009, Preisinger a construit son nouveau chai ultra-moderne à la périphérie de Gols, surplombant ses vignobles. Les visiteurs ne doivent pas se laisser tromper par l'apparence du bâtiment. Indépendamment de l'esthétique, tout le reste de la cave s'éloigne des protocoles modernes. En effet, Preisinger s'est profondément engagé à travailler aussi manuellement et aussi naturellement que possible, pour le coup sans se laisser tanter par la modernité des machines que ce soit à la vigne où au chai. Il croit fermement que le travail du vigneron doit être avant tout à la vigne et que c’est de la que vient un vin pur, équilibré et expressif du terroir, et certainement pas de manipulations technologiques ou chimiques.

En ce sens, son approche est très traditionnelle. Cependant, cela ne l'empêche pas d'être innovant. Preisinger est bien connu dans le monde du vin comme quelqu'un qui aime expérimenter et essayer de nouvelles choses. Un témoignage de cela est son co-ferment de pommes et de raisins qui ressemble à un mélange de cidre et de pet-nat. L'un des premiers vignerons de la région à expérimenter des vins blancs macérés sur la peau et à utiliser des amphores, il n'utilise aucune formule fixe, prenant instinctivement des décisions importantes en matière d'agriculture et de vinification, année après année.

Preisinger travaille principalement avec les cépages indigènes, tels que Blaufränkisch, Zweigelt, Grüner Veltliner et St. Laurent, mais aussi avec un peu de Pinot Noir et Pinot Blanc. Les raisins proviennent des rives ouest et est du lac de Neusiedl, de 64 parcelles différentes. Naturellement, il travaille avec différents microclimats et types de sols, du calcaire au loess.

Pour exprimer au mieux les différences de ses terroirs, mais aussi la pureté de ses raisins sains et naturels, l'approche vinicole de Preisinger est très minimale. Il n'utilise pas de levures cultivées mais dépend plutôt de celles ambiantes qui poussent dans ses vignes et sa cave. Il ne filtre ni ne colle ses vins et n'utilise que très peu ou pas de soufre. Parfois, cela a rendu difficile l’approbation de ses vins par les autorités au sein d’appellations spécifiques.

Il élève ses vins le plus souvent dans des amphores plutôt que dans des fûts en bois, qu'il considère comme un recul conscient, une réduction à l'essentiel - le raisin et le sol. Il utilise également la macération carbonique partielle pour produire le Blaufränkisch, qui donne à ce cépage vivacité et fruité. C'est une volonté délibérée de produire des vins qui intriguent dans leur jeunesse mais qui ont aussi un bon potentiel de garde.

Au fil des ans, Preisinger agrandit progressivement la superficie de son vignoble. Aujourd'hui, il possède environ 25 hectares (62 acres) de vignes. Il loue également 15 autres hectares (37 acres), qui sont uniquement utilisés pour la production de sa cuvée d'entrée de gamme Puszta Libre. Sa production totale est d'environ 200 000 bouteilles par an, ceci tout en maintenant des pratiques complètement artisanales.

Preisinger a obtenu plusieurs distinctions de célèbres publications sur le vin et est l'un des agitateurs du Burgenland. Ses vins vont de vins amusants et faciles à boire avec des étiquettes surprenante à des vins plus sérieux qui demandent plus de temps et ont un profil plus méditatif. À l'avant-garde des vins naturels du Burgenland et d’Autriche, il repousse toujours les limites pour créer des vins sans concessions qui décrivent le mieux sa région et son approche.

More Stories

newsletter image

Intéressé?

Nous sommes actuellement en alpha privé. Abonnez-vous ci-dessous pour recevoir une invitation à l'avenir.

iphone photo

Stories


2022 ©Vintners. All rights reserved